My-Trip

Le blog de voyages qui vous aide à explorer le monde!

Macau en une journée au départ de Hong-Kong.

Macau, pour les intimes (officiellement nommée « région administrative Spéciale de Macao de la République de Chine », mais c’est moins digeste!), est une île indépendante au large de Hong-Kong. Ancienne colonie portugaise, cette île a la particularité étrange, mais plutôt réussie, de marier la culture chinoise et méditerranéenne. Retour sur une journée éprouvante.

Comment se rendre à Macau?

Le principal moyen de locomotion pour se rendre à Macau depuis Hong-Kong reste le Ferry « Turbojet » (à moins que vous n’ayez les moyens de vous y rendre en hélico…). Nous sommes arrivés au guichet du Terminal à 09h30, pour prendre le prochain ferry qui était à …11h35! Ça ne s’annonce pas tout à fait comme nous l’avions prévu, mais qu’importe.

La particularité de Macau est que c’est une « Région Administrative Spéciale ». Du coup, il vous faut repasser les formalités de douane puisque vous quittez Hong-Kong. Et vu le nombre de touristes ayant les mêmes  objectifs que vous, la file d’attente peut-être très longue! Donc prenez des délais pour passer cette première barrière.

Une fois dans le ferry, des places nous sont attribuées et nous partons à l’heure exact (on est loin de la SNCF!). Le trajet d’une heure est assez rapide, malgré les désagréments sonores des quelques passagers ayant le mal de mer….  Arrivés sur place, nous repassons les formalités douanières où nous nous voyons attribuer un Visa. Nous arrivons donc à Macau aux alentours de 13 heures (soit 4 heures après l’heure d’arrivée au ferry!!!).

Aller simple : environ 164$ soit 16,40€

My-trip tips : pour ceux qui souhaitent renouveler leur Visa depuis Hong-Kong, sachez que le simple fait de vous rendre à Macao et de revenir remet à zéro votre visa! Incroyable, mais vrai! 

Macau, ancienne colonie portugaise.

Ce qui est le plus marquant lorsque l’on arrive à Macau, c’est l’empreinte qu’a laissée sa colonisation par les Portugais. Elle est en fait beaucoup plus récente que l’on ne le croit, puisque la rétrocession a eu lieu il y a tout juste 15 ans, en 1999. Du coup, il n’est pas rare d’arpenter des ruelles pavées, diner dans des restaurants portugais ou de visiter des églises datant de cette époque. Une fusion de deux cultures complètement opposées.

La Facade de l’église Sao Paulo, symbole de Macau.

facade-sao-paulo-macao

L’une des principales curiosités de la ville est sans nul doute les ruines de l’église de Sao Paulo. Il s’agit en réalité d’une immense façade d’église… sans église. En effet, le reste de l’édifice a malheureusement était détruit lors d’un incendie en 1835. La façade donnant sur un grand escalier n’en reste pas moins en très bon état. Des détails tantôt chrétiens, tantôt asiatiques, ornent l’édifice: une vierge ,  des dragons et gargouilles de lions chinois se tutoient pour un mélange curieusement réussi!

La place principale de Macau : Largo de Senado.

Largo de Senado à Macao

Place principale de l’île, c’est d’ici que partent toutes les ruelles pavées très méditerranéennes de la ville. Ses façades colorées encerclent un sol tout en mosaïques, dont les motifs en forme de vagues rendent hommage aux navigateurs portugais. Sous les arcades, de nombreux commerces et restaurants se sont installés pour divertir encore plus les touristes dépensiers.

Macau, un deuxième Las Vegas.

 

Macao, le Las Vegas asiatique

Même si on est bien loin de l’ambiance et de la féérie de la Strip de Las Vegas, les casinos de Macau n’en sont pas pour autant moins rentables. En effet, les Chinois sont nettement plus joueurs que les Américains, et le chiffre d’affaires des casinos de Macau s’élevait en 2013 à … 45 milliards de dollars (contre 6,4 millions pour le Nevada)! L’un des seuls casinos propres à Macau est le Lisboa. Les autres sont des copies conformes (comme les Asiatiques en ont le secret ) des casinos de Vegas. En témoignent le Venetian, le Wynn ou encore le MGM. Troublant!

Quoi qu’il en soit, si vous ne deviez en visiter qu’un, je vous conseille largement le Venetien, réplique étonnante des principaux monuments de Venise, avec le palais des Doges, le Rialto et le pont des Soupirs. À l’intérieur, un Grand Canal Shoppes reproduit les canaux et ponts de Venise, avec même des tours de gondoles! Bon ok, les gondoliers ne sont pas vraiment typés Italiens, mais la reproduction n’en reste pas moins bluffante! Inutile de préciser que c’est aussi «the place to be» pour les accrocs du shopping…

My-trip tips : Des navettes gratuites sont mises en place pour effectuer les liaisons des gares maritimes jusqu’aux grands hôtels de la ville (comme le Venetian). Mais comme toujours, prenez vos délais, car la file d’attente peut être longue!

Notre avis mitigé sur Macau.

Même si Macau reste une île pleine d’histoire et de contrastes, les délais de transports depuis Hong-Kong ainsi que les formalités douanières sont  lourdes (4heures aller et 4 heures retour!).

L’île de Macau est aussi victime de son succès. La foule présente sur place limite les déplacements sur les axes principaux et gâche quelque peu les visites. Nous y sommes allés en semaine au mois de janvier et les rues étaient noir de monde. Aucune possibilité de manger quelque part, nous avons terminé dans un Mc Do, debout sur le trottoir, faute de tables disponibles!

Les lieux les plus touristiques sont bondés, empêchant toute prise de vue sans touristes, le tout dans un brouhaha et une atmosphère très pesante. C’est assez dommage au vu du patrimoine culturel exceptionnel de l’île.

Informations pratiques:

La monnaie locale à Macau est le Pataca. Même si les dollars hongkongais sont acceptés, la monnaie rendue risque d’être mixée entre les deux devises. À savoir que le cours des deux monnaies est identique : 10HK$=10pataca= environ 1€

Un Visitor Information Center est installé au départ et à l’arrivée du ferry. N’hésitez pas à y entrer pour vous munir d’une carte notifiant les principaux sites à visiter, mais aussi les numéros et trajets des bus communaux.

Les cartes Octopus ne sont pas acceptées à Macau. Les bus sont à payer en cash avec l’appoint (Pataca ou Dollar Hong-Kongais).

N’hésitez pas à gouter aux egg tarts : c’est une petite tartelette sucrée  à tomber!

Les « egg tart » à ne surtout pas manquer.

Print Friendly, PDF & Email
2 Discussions on
“Macau en une journée au départ de Hong-Kong.”

Leave A Comment

Your email address will not be published.