Le Mont Fuji

Le Mont Fuji

Mythique, spectaculaire, imposant… les adjectifs pour le qualifier ne manquent pas. Situé à 100km de Tokyo, le plus haut sommet du Japon est à la hauteur de sa réputation. L’un des sites les plus emblématiques du pays, le mont Fuji, ou Fuji-San pour les autochtones, trône fièrement au-dessus des villages alentour. Culminant à plus de 3750 mètres de haut, cet ancien volcan impressionne de par son imposant gabarit et son envergure majestueuse. Un site incontournable si vous êtes de passage dans la capitale tokyoïte.

Après une semaine en immersion dans le folklore tokyoïte, rien de tel qu’une excursion pour le mont Fuji pour un changement de décor total. Après avoir confirmé notre réservation par téléphone 48heures au préalable, un bus du tour-opérateur est venu nous récupérer directement devant notre hôtel. Une fois arrivés à la gare routière d’Hamamatsucho, changement du bus direction le fameux Mont Fudji. Deux heures ont suffi pour nous emmener sur le flanc du Mont, à 2300 mètres d’altitude. Le contraste avec la capitale japonaise est édifiant. Ici tout est calme, reposant, apaisant. Nous aurions presque l’impression d’avoir changé de pays et c’est ce qui fait toute la beauté du Japon, ce contraste et ce mariage si naturel entre modernisme et traditions. Les temples se mêlent aux buildings et aux grattes ciel, les parcs naturels sont encerclés de routes et d’immeubles, mais pourtant, au coeur de ceux-ci, rien ne transparait. C’est comme si en l’espace de quelques mètres, le bruit turbulent de la ville et les mouvements de foule incessants s’arrêtaient net pour laisser place aux crépitements du vent dans les arbres et de la nature environnante. Surprenant! Le mont Fuji m’a fait le même effet.

Un site à l’écart de toute civilisation, préservé et surplombant les villages et autres constructions urbaines, avec Tokyo pour horizon lointain.

10616039765 9a4617cb80 b Le Mont Fuji

Après avoir admiré de très prêt Fuji-San, nous sommes redescendus en bus en direction du lac Ashi, à une heure d’ici,  pour une croisière au coeur des montagnes qui nous a menés jusqu’au téléphérique du mont Komagatake. Un autre panorama nous y attendait. Une vue en hauteur imprenable sur le Mont-Fuji ainsi que sur le lac et le parc national d’Hakone.

Au sommet du mont Komagatake, comme un mirage, un temple surplombe le tout et veille sur Fuji-San. L’endroit rêvé pour méditer, se recueillir, se retrouver… On se sent tout petit par rapport à l’immensité des paysages qui s’offrent devant nous, mais paradoxalement aussi, on se sent comme les rois du monde…

10616040326 c8dc83993d b Le Mont Fuji
Pour terminer cette journée d’exception, nous sommes rentrés à Tokyo via le Shinkansen, dont la station se trouve cachée dans une vallée des alentours. Ce train qui culmine jusqu’à 320km/h a une accélération assez impressionnante, sans percevoir le moindre bruit à l’intérieure des cabines. Au final, il nous aura fallu un peu moins de 25 minutes pour rejoindre notre station de métro. Une autre preuve que le Japon a parfaitement su marier futurisme et traditionalisme.

 Cette activité a été réservée pour 107€ via le site d’Expedia rubrique « A voir, à faire ».

pf print icon Le Mont FujiPrint pf pdf icon Le Mont FujiPDF
Share
  • tweet